En rénovation ou en construction, quand vient le temps de choisir sa fenestration, la sélection de produits est désormais très vaste. Fenêtres en PVC, aluminium, bois ou hybrides: comment faire un choix judicieux? Quelles sont les différences entre les fenêtres standards et hybrides?

Les termes « fenêtre standard » sont généralement attribués aux fenêtres composées d’un seul matériau, soit le PVC, l’aluminium ou le bois, alors que « fenêtre hybride » réfèrent plutôt à celles constituées d’au moins deux matériaux, par exemple le PVC et l’aluminium.

Fenêtres standards en PVC, en aluminium ou en bois

Souvent la moins coûteuse, la fenêtre en PVC (polychlorure de vinyle) se révèle un bon produit efficace, nécessitant peu d’entretien et offrant une excellente isolation, mais laissant parfois à désirer au plan de l’esthétique. Effectivement, bien que le PVC procure une efficacité énergétique supérieure, en raison de sa faible transmission de chaleur, son apparence et ses châssis plus larges semblent souvent le discréditer et en ébrécher la qualité. Or, ce produit demeure un excellent choix qualité-prix en matière de rendement énergétique et d’entretien pour ceux dont les besoins en fenestration seraient relativement simples.

À la fois raffinée et robuste, la fenêtre d’aluminium est légère mais ultra résistante face aux intempéries. Plus minces mais aussi plus solides, les cadres d’aluminium permettent la conception de fenêtres surdimensionnées et sont souvent offerts dans une vaste gamme de couleurs. Pour un produit à l’apparence soignée et facile d’entretien, l’aluminium se révèle alors comme une option intéressante. Or, vous paierez un peu plus pour ces fenêtres, qui sont, par ailleurs, beaucoup moins isolantes en raison de la grande conductivité de l’aluminium.

Enfin, l’option de fenêtres en bois demeure, pour les éternels amoureux de matériaux nobles et traditionnels. Peints ou teints, ces produits haut de gamme procurent un luxe d’antan et un cachet légendaire, mais à un prix – littéralement, mais aussi figurativement, en termes d’entretien. Effectivement, des soins sont requis annuellement afin d’en conserver leur étanchéité et leur belle apparence.

La solution: la fenêtre hybride

Heureusement, de nos jours, nul besoin d’opter pour un matériau au détriment d’un autre! En effet, la combinaison parfaite existe désormais, sous la forme de fenêtre hybride, ou mixte.

Souvent en aluminium à l’extérieur et en PVC à l’intérieur (mais, en réalité, les options sont quasi illimitées!), les fenêtres hybrides constituent le meilleur « compromis »… sans vraiment en être un! Pensez-y : par exemple, la robustesse et l’élégance de l’aluminium associées à l’efficacité énergétique et au côté pratique et peu coûteux du PVC. Un rapport qualité-prix inégalé; en somme, un produit gagnant sur toute la ligne!

Il est à noter que d’autres combinaisons sont également envisageables, notamment l’aluminium à l’extérieur et le bois à l’intérieur. Il n’en revient qu’à vous de déterminer vos besoins et de choisir vos matériaux en conséquence. Vous êtes véritablement libres de créer la fenestration idéale pour votre résidence.

Pour l’installation professionnelle de vos fenêtres, choisissez Portatec!


Vous songez à remplacer vos fenêtres de maison? En plus des matériaux de cadres et châssis désormais offerts, notamment l’aluminium, le vinyle (PVC) et le bois, vous aurez aussi à choisir une option de vitrage : double ou triple.

Dans le cadre du programme de certification écoénergétique ENERGY STAR, le Sud du Québec se trouve dans la Zone climatique 2. Dans cette zone, les fenêtres doivent intégrer, au minimum, un vitrage double (ne répondant plus aux normes écoénergétiques actuelles, le vitrage simple est tombé en désuétude.). Or, considérant les coûts supplémentaires associés au vitrage triple, opter pour ce dernier en vaut-il vraiment la peine?

Qu’entend-on par vitrage?

Mais tout d’abord, revenons un pas en arrière. Qu’entend-on, en effet, par vitrage?

Le vitrage réfère au matériau transparent de la fenêtre, typiquement du verre.Lorsque le vitrage contient au moins deux panneaux de verre, ceux-ci sont séparés sur le pourtour par un intercalaire, qui crée un espace pouvant être rempli d’air ou de gaz isolant, par exemple, l’argon. Dans cet espace, on peut aussi y ajouter une fine pellicule métallique à faible émissivité (Low-E), qui limite le rayonnement vers l’intérieur l’été mais réfléchit la chaleur vers l’intérieur l’hiver. Dans l’industrie, les vitrages doubles sont aussi connus sous le nom de « thermos ».

Enfin, lorsque le vitrage est triple, vous devinerez que l’on retrouve alors deux espaces d’air, pouvant eux aussi contenir un gaz isolant ou une pellicule à faible émissivité.

Avantages et inconvénients du vitrage triple

Ceci étant dit, devrions-nous privilégier le vitrage triple?

Le vitrage triple présente de nombreux avantages, le plus important étant-  sans surprise – son excellente performance thermique. Son coefficient de résistance thermique (facteur R) est effectivement plus élevé que celui d’un double vitrage (Source : CAA Québec); c’est pourquoi les produits à triple vitrage peuvent être jusqu’à 50 % plus efficaces que ceux à double vitrage (Source : Ressources Naturelles Canada).

Qui dit meilleure barrière thermique dit aussi confort intérieur amélioré, surtout près des fenêtres. On remarque aussi une diminution de la condensation intérieure et certains mentionnent une meilleure isolation acoustique pour certains bruits de type « trafic rapide ».

Pour les régions plus froides, les fenêtres orientées vers le Nord  ou les propriétaires souhaitant une maison dite passive, le triple vitrage peut s’avérer un excellent choix stratégique.

Or, le vitrage triple comporte aussi son lot d’inconvénients. Tout d’abord, les fenêtres à triple vitrage sont reconnues pour être plus dispendieuses. Ensuite, les fenêtres comportant trois panneaux de verre sont plus lourdes et requièrent donc une charpente et des charnières plus solides, ce qui peut engendrer des travaux et des coûts supplémentaires. Enfin, on fait souvent mention de la luminosité réduite en raison du vitrage plus épais.

Conclusion? Pour les habitations situées dans le Sud du Québec, les fenêtres à vitrage double comportant un intercalaire et un gaz isolants ainsi qu’une pellicule à faible émissivité se révèlent souvent le meilleur rapport qualité-prix, en plus de répondre adéquatement aux critères écoénergétiques de cette région.

Néanmoins, afin de mieux vous y retrouver, n’hésitez pas à consulter un professionnel en fenêtres; il saura trouver la meilleure solution pour vos besoins comme votre budget.

Portatec offre une vaste sélection de modèles de fenêtres à haut rendement écoénergétique. Faites appel à son équipe expérimentée et minutieuse pour l’installation professionnelle de vos fenêtres!